Des hauts et des bas

[vidage de sac]
ceux qui me connaissent un minimum savent le comment et j’ai fini par comprendre (je pense) le pourquoi. Je ne vais pas m’étendre plus que nécessaire sur le sujet.


Mais toujours est-il que depuis 15 jours, mon moral joue au yoyo (et moi avec mon moral). Difficile de suivre dans ces conditions.

Je vois donc une psychologue depuis que le comment est survenu. Psychologue qui m’aide beaucoup. On peut croire ou non à ce genre de procédés, mais là j’ai senti les résultats, en seulement deux séances !!

Heureusement, ma famille fait bloc avec moi pour m’aider. Mes amis aussi. Le soir du comment, mon meilleur pote est venu discuter avec moi, de visu. 

Et depuis, je fais tout ce que je peux pour me changer les idées, mais voilà … Ca finit par revenir. Mais quand ça revient maintenant, ça revient nettement moins fort qu’avant. Quelque part, c’est déjà ça.

Je prends énormément de plaisir maintenant à sortir de chez moi, mon EOS 10D en bandoulière, et à faire des photos. Il faut bien reconnaitre qu’avoir un réflex numérique change sa façon d’envisager la photo du tout au tout. Bientôt un billet sur le sujet.

La famille, les amis, le vélo et la photo. Voilà ce qui va me permettre de repartir. Mais putain que les premiers tours de clé sont difficiles.

Pour ceux qui me connaissent moins bien et qui ne sont pas dans le bureau de Palmattitude.org :
le 13 févrirer, approximativement à 7h25, j’ai renversé deux piétons pas loin de chez moi. Voilà le comment de mes hauts et mes bas. Le pourquoi de l’accident n’est pas compliqué à appréhender, et à trait selon moi à la configuration des lieux : un passage clouté 10m après une priorité à droite, et probablement des phares mal réglés (alors que la voiture sort de révision). Ajoutez à cela un pare brise athermique qui me semble absorber une partie de la lumière, et voilà !!
 

[/vidage de sac]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *