C’est pas nous

Aaaah ça, en ces temps de révolte contre le gouvernement sur le thème du prix du carburant, on entend et on lit souvent cette phrase, sous différentes formes :

C’est pas nous c’est les industries
C’est pas nous c’est les portes containers
C’est pas nous c’est les avions
C’est pas nous c’est les paquebots
C’est pas nous c’est les camions

C’est l’excuse facile : que les autres qui sont pires commencent par changer. Or, quand va-t-on se rendre compte qu’en fait, les autres, c’est nous ?
C’est nous qui achetons les produits des industries.
C’est nous qui nous déplaçons en avion, en paquebot, la plupart du temps pour les loisirs.
C’est nous qui achetons les produits transportés par les portes containers, les camions.

Et si on arrêtait d’acheter des produits qui font le tour de la Terre avant d’arriver entre nos mains ?

Si il n’y a plus de besoin de transporter des biens, les camions, avions et porte containers tant décriés arrêteront de circuler, et les industries polluantes qui fabriquent ces biens arrêteront de fonctionner.

Bref, c’est QUAND MEME bien nous qui sommes fautifs, notre mode de vie EST la cause de cette consommation d’énergies fossiles.

La transition énergétique

Soyons clair, nous ne pourrons jamais nous passer de pétrole. Nous en avons besoin pour autre chose que pour se déplacer.

Le plastique et ses produits dérivés sont fabriqués à partir de pétrole.

le recyclage étant ce qu’il est, il faudra toujours refabriquer du plastique, même dans le monde idéal où tout le plastique est recyclé, et rechercher de nouveaux matériaux, pourquoi pas à partir de pétrole.

Mais une chose est sûre, l’humanité ne peut plus dépendre uniquement du pétrole comme elle le fait à l’heure actuelle.

Alors quoi ?

Trouver de nouvelles sources d’énergie est primordial. Et j’insiste bien sur le pluriel : on ne pourra pas se satisfaire d’une seule source d’énergie (et pour rappel, l’électricité n’est pas une énergie, c’est un vecteur de transport de l’énergie)

Ces énergies peuvent être :

la bio masse
Le vent
Le soleil
La géothermie

Et d’autres sources d’énergie qui restent à découvrir.

Notez que j’écarte le nucléaire et le pétrole de ces énergies potentielles.

Non pas que j’ai quelque chose contre le nucléaire, c’est même probablement l’énergie la plus propre à l’heure actuelle. C’est juste que les erreurs de manipulation et les accidents causés par cette énergie sont toujours gravissimes, ce qui rend son arrêt primordial si l’humanité veut survivre. Ceci dit, en étant tout à fait objectif, je pense que je ne verrai pas l’arrêt du dernier réacteur de mon vivant.

Et le pétrole, celui-ci se raréfiant, il faudra de toutes les façons s’en passer comme source d’énergie, quelque soit son but : se chauffer ou se déplacer.

Et alors ?

Et alors, comment on fait pour vivre ?

Bah on recycle, on adapte, on répare, on arrête de surconsommer des produits électroniques.

Plutôt que de râler parce que l’électricité et le gaz augmentent, on en consomme moins.

On se fait violence et on sort de notre zone de confort.

On achète de la nourriture produite localement, si possible chez le producteur du coin pour éviter de se fournir dans les GMS qui font faire le tour de la Terre aux produits qu’elles nous vendent. 

On s’entraide, on se soutient mutuellement. On mutualise nos compétences. Je répare et révise les vélos de mes enfants, de ma chérie, de mon ex femme, et d’ami(e)s (en achetant l’équipement nécessaire chez mon vélociste local). Ça permet à ceux qui le souhaitent de rouler, quelque soit leurs motivations. Et ça me va très bien.

Bref, on contourne le système actuel, sans nous endormir sur nos lauriers car dans 30 ans, il faudra recommencer … Il faut qu’on arrête de s’endormir sur nos lauriers et penser que notre mode de vie est acquis. Les générations futures nous jugeront sévèrement pour leur avoir laissé une poubelle à ciel ouvert en guise de planète.

On doit agir, et on doit agir maintenant. Demain, il sera trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *