Mac Book Pro, 2 semaines après

et voilà, ce qui devait arriver arriva : j’ai switché au mac, avec plaisir en plus. Comment ? En fait, c’est surtout à cause d’un gros ras le bol que j’ai switché : je ne voulais plus utiliser le même OS à la maison et au bureau. Comme j’utilise Linux ET Windows au travail, le choix s’imposait de lui même. Sans compter que depuis en gros un mois, j’utilisais plus fréquement mon mac mini que mon PC de bureau (qui est pourtant en gros 4x plus puissant que le mini). Donc j’ai profité qu’un magasin pas loin de chez moi faisait du 10x sans frais sur les macs pour acheter un macbook pro 13″ (plus, c’est plus assez portable pour moi), une time capsule 1To, et l’apple care pour le tout. Premier logiciel installé sur le macbook pro : Lightroom, en version 3. On se refait pas. Le transfert de mes 90 Go de photos a duré quelques heures (ben ouais, même avec du gigabit entre les deux, ça prend quand même un peu de temps). Est venu ensuite l’installation de Google Chrome, pendant que mon PC de bureau alimentait le disque de 1,5 To raccordé à la time capsule en USB2. La time capsule étant gigabit elle aussi, le transfert n’est pas très lent, on est plus limité par le débit des disques dur que par le réseau. Moi qui était majoritairement raccordé en 100 Mb auparavant, la différence est importante. Que dire au niveau de l’OS ? Ben j’ai du travail. Il me faut oublier pas mal de mauvaises habitudes Windowsiennes et jongler avec des softs utilisés qui ne sont pas compatibles OS X. Ainsi, une des autres applis qui tourne parfois sur mon MBP est VirtualBox, sur laquelle je recycle ma license XP Pro. Cependant, le logiciel est tellement peu utilisé souvent que je me demande si je ne vais pas carrément m’en passer. A voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *