Sélectionner une page

J’ai comme une envie de vomir. Non je n’ai pas une quelconque maladie gastrique. Et ne j’ai rien mangé récemment qui puisse déclencher une intoxication alimentaire.

Non, ce qui me rend malade, c’est les évènements de Dimanche 24 mars 2013..

Cette manifestation « pour tous » me laisse un mauvais goût dans la bouche.

Déjà, que les organisateurs puissent oser se prétendre défendre tout le monde, ça me dégoute. Qu’ils veuillent exprimer leurs pensées et leurs avis sur la question du mariage pour tous est louable : nous sommes en démocratie, tout le monde a le droit de s’exprimer.

Mais qu’ils cherchent à m’associer à leurs idées, à leur expression de la démocratie, là je ne l’accepte pas.

Que leur lecture et leur compréhension du projet de loi soit biaisée leur échappe.

Je ne ferais pas de lecture du projet de loi sous l’angle juridique. Maitre Eolas l’a admirablement réalisé pour moi, ici et ici

Cette loi cherche juste à rétablir l’égalité. Tout simplement. Cette égalité refusée sous prétexte de mœurs différentes.

Je vais juste vous livrer ici mes réflexions sur ce projet de loi et essayer de rétablir des vérités (et donc démonter des arguments).

Non, cette loi ne cherche pas à faire croire qu’un enfant peut naitre de l’union d’un couple homosexuel, contrairement à ce qu’on peut lire dans les commentaires de certains articles sur lemonde.fr (1).

Non ce projet de loi ne remet pas en cause la filiation. Seuls sont modifiés les articles traitant du mariage. Qui pourrait ainsi être consenti entre 2 personnes du même sexe.

Non cela ne remet pas en jeu la notion actuelle de Famille. Cela élargit cette notion et donne (enfin je dirais) la même protection aux couples homosexuels qu’aux couples hétérosexuels.

Non les homosexuels en couple n’ont pas la même protection que les couples (hétéros donc) mariés.

Non la vie de couple ne se résume pas au mariage. Non les enfants ne naissent pas tous dans des couples mariés : dans 53% des cas, les premiers enfants d’un couple naissent hors mariage. Le mariage vient après, car en gros 60 % des seconds enfants naissent dans un couple marié.

Oui, cette loi revoit la notion d’adoption et stoppe la discrimination dont sont victimes les couples homosexuels. Une personne célibataire est parfaitement en droit d’adopter un enfant. Cependant, les demandes d’adoption de la part de personnes vivant avec un compagnon du même sexe sont systématiquement refusées. La France a perdu un procès devant la cour européenne des droits de l’homme pour ce motif …

Non les enfants adoptés et/ou élevés par des couples d’homosexuels ne risqueront rien. A ma connaissance, les pays ayant déjà légalisés ce genre de chose depuis des années n’ont pas vu d’augmentation des crimes, des suicides et autres choses. Arrêtons de nous balancer des études à la gueule, études qui vont bien entendus dans notre sens et que nous prenons pour argent comptant. Il ne faut pas laisser son cerveau au vestiaire, ce que font bien des opposants au projet.

 

 

(1) vous noterez que ceux qui défendent cela croient, pour certains, dur comme fer que Jésus est né d’une femme n’ayant eu aucune relation sexuelle.