Sélectionner une page

pfou, j’ai enfin réussi à gagner mon combat contre XEN. Si je n’avais pas eu l’idée fort saugrenue de compiler le système hôte en hardened, j’aurais déjà toutes mes partitions fonctionnelles. Cumuler deux essais en un, c’est pas forcément une bonne chose.

Là, je suis en train de réaliser une archive tar Stage4 de la première partition pour avoir un truc stable et perdre beaucoup moins de temps à la création d’une nouvelle partition. Ce doit être une déformation professionelle de créer des souches comme ça 😉

Maintenant je vais m’attaquer à la personnalisation de la première partition, à commencer par la configuration de l’accès au réseau et du hostname, sans passer par le DHCP, tout en dur ! Ensuite, je passe à la configuration des produits, Apache2, PHP5 et MySQL au minimum.

La seconde partition que je vais créer sera un serveur de sauvegarde pour les différents ordinateurs présents dans ma baraque. Je vais donc pouvoir essayer la création manuelle d’une partition, car je voudrais bien essayer de créer une partition qui accède à des volumes LVM.

Le Dom0 me fait de plus en plus penser aux IOS présents sur Aix 5.3 : des serveurs chargés de gérer les IO, aussi bien réseau que disques. La ressemblance s’arrête là ceci dit, mais ce n’est pas le sujet du présent billet.

stay tuned